Mes livres

Bonheur et économie. Le capitalisme est-il soluble dans la recherche du bonheur? L'Harmattan, collection "L'esprit économique", mars 2009.

 

Le livre est disponible sur les sites de L'HarmattanAmazon, AlapageAbebooks ....

 

TABLE DES MATIERES

 

Chapitre 1: C'est quoi le bonheur? (Ce qu'en disent les psychologues)

Chapitre 2: Le bonheur, ça coûte moins cher qu'on ne pense.

Chapitre 3: La croissance économique peut-elle nuire au bonheur?

Chapitre 4: Le bonheur peut-il devenir une valeur réelle de l'entreprise?

Chapitre 5: Une politique pro-bonheur

Chapitre 6: Le temps du bonheur

Appendice: Améliorer son bonheur sous la contrainte de ses revenus

Références bibliographiques

 

 

La psychologie s’intéresse depuis près de 50 ans au bonheur. Aujourd’hui paraissent chaque année près de 2000 études s’y rapportant. Les connaissances accumulées sur le bonheur sont donc considérables.

 

Ces connaissances mettent à mal les façons traditionnelles dont sont conçues l’économie et les politiques publiques en même temps qu’elles ouvrent sur de nouvelles idées et de nouvelles pratiques. Une nouvelle branche de l’économie a ainsi éclos, l’économie du bonheur. Jusqu’où l’économie peut-elle favoriser ou compromettre le bonheur ? A quel point le capitalisme est-il soluble dans cette recherche ? Les sciences économiques devraient-elles être subordonnées à la psychologie du bonheur ? Ce livre essaie de donner des réponses à ces questions et à bien d’autres encore.

 

Parce que les recherches en psychologie du bonheur et plus généralement en psychologie positive ouvrent sur une meilleure connaissance du meilleur de nous-mêmes, parce que ces recherches commencent à infuser les sciences économiques et les sciences politiques, un avenir meilleur, meilleur pour chacun, s’ouvre à nous.

 

Ce livre s’adresse à tous ceux - étudiants, enseignants, chercheurs, décideurs ou simples curieux - qui veulent en savoir plus sur les recherches en psychologie du bonheur et l’influence qu’elles devraient avoir sur les sciences économiques, les sciences politiques et les pratiques qui en découlent.